• Naissance

     

    decouverte

    L'enfant
    commence
    à lire
    d'une voix hésitante

    Et le poème
    de la vie
    tremble
    sous la lampe

    Geraldine

  • Retrouvailles

    Apaiser son coeur
    Rajeunir ses yeux
    Allumer son âme
    pour que volent

    autour de la flamme
    tous les poèmes
    que l'on oublia
    au soleil du jour

    Geraldine

  • L'aventure

    Je suis les lignes du plancher qui brille au soleil.
    Mes pieds hésitent. J'ai failli tomber. Je pleure un peu, me redresse.
    Il ne m'arrivera rien. Ma main est bien au chaud dans ta main.
    Un pas après l'autre.

    Assise dans la véranda ensoleillée, je suis les lignes du cahier.
    Mes lettres tremblent, descendent, remontent. L'encre coule un peu.
    Mais rien n'est gâché. Ta main chaude se pose sur ma main.
    Patience. Un mot après l'autre.

    Marcher Ecrire
    Même voyage

    Geraldine

  • Télégramme

    soleil survivant
    après mort
    oiseaux blancs tout autour
    des mains de l'amour
    revenez enfants

    Geraldine

  • Sans titre

    J'ai à ma portée
    en hiver
    un fruit tendre
    tiède
    et doré
    comme la santé
    C'est ta main
    mon amie

    Geraldine

  • Sans titre

    On oubliait parfois
    les rires et les voix
    Le chat dormait dans le fauteuil
    La petite aiguille d'or trottait
    et la brise entrait à pas de feuilles

    Tu apportais alors en souriant
    la théière odorante
    Et tu disais doucement
    comme si tu avouais un secret
    Voici que notre coeur chante!

    Geraldine

  • Le tableau du silence

    Comme le blanc du ciel met en valeur les couleurs d'un tableau
    le silence donne de l'éclat au pépiement de l'oiseau
    à la note du violon au carillon de l'aube
    à la voix de l'ami qui ne nous oublie pas
    Lorsque des bruits grossiers brouillent le silence
    la vie résonne comme une grande chambre obscure

    Geraldine

  • Le bouquet de violettes

     

    amour, nostalgie

    Tu as cueilli
    au retour de ta promenade
    quelques violettes
    que tu laisses reposer
    dans un verre d'eau

    Mais les fleurs posent
    si près de l'eau
    qu'elles se noient presque
    Eau de fleurs
    Fleurs à fleur d'eau

    Et tu songes
    à l'adieu
    de l'amant
    à ses quelques
    mots

    prêts
    à disparaître
    comme ce bouquet
    de violettes
    dans l'eau du temps

    Geraldine

  • Sans titre

    Non
    je n'irai nulle part
    Mon seul horizon?
    La treille
    de glycine
    lorsque je m'assois
    sur le seuil
    de ma maison

    Geraldine

  • La petite fille

    Je connais une petite fille connaissant
    le chemin qui danse
    entre ronces et cailloux
    jusqu'à la source

    Le vent guide
     sa course
    pour qu'elle retrouve
    les souffles cachés

    Elle sait aussi le secret
    du très vieil or
    qui brille comme si c'était
    la première aurore

    Cette petite fille demande
    d'une voix légère
    que je l'adopte enfin ce soir
    puisque je dors seule

    ce serait bien
    que l'on rêve ensemble
    Qu'est-ce que j'en pense?
    Je connais une petite fille connaissant

    le chemin qui mène
    jusqu'à moi-même

    Geraldine