• Sans titre

    Je suis infiniment riche
    car il est au fond de mon âme

    un petit poème
    que je peux réciter autant de fois que je le désire
    sans la crainte d'en épuiser la grâce

    parce que ce poème
    comme tout poème
    a le don
    de renaître
    de lui-même

    Géraldine Andrée

    Petit cahier d'abondance

  • Prière pour le poème

    Donnez,
    je vous en prie,
    un jardin
    à mon poème:

    que celui-ci
    se couche
    sur l'herbe
    douce;

    qu'il attrape
    une aile,
    se faufile
    entre les fleurs,

    trace
    quelques lignes
    le long du tronc
    du vieux chêne,

    me guette
    avec ses yeux d'or
    cachés derrière
    la sarriette,

    avant de fendre,
    vif-argent,
    le murmure
    des feuilles

    et de remuer
    de son souffle
    la lumière
    que le temps

    verse
    goutte à goutte
    depuis l'aurore
    dans le silence...

    Géraldine Andrée

  • Sans titre

    Quand tu as perdu la foi ou toute raison de vivre, reviens à ton cahier;
    repose-toi sur le blanc de ses pages; confie-toi à son silence; et tu Me trouveras;
    car si on dit que Je suis au-delà des mots, dans l'âme de toute chose, les mots reflètent pourtant Ma beauté;
    et ce sont ces reflets qui te permettent de voir l'âme de toute chose.

    Penche-toi sur les mots comme sur l'image de cet arbre embrasé par le soleil, dont l'or vert tremble dans l'eau.

    Le feuillage en son reflet continue à luire et le mouvement de l'eau non seulement ne le dissipe pas, mais aussi change sans cesse sa lumière, n'est-ce pas?

    Alors, contemple dans les mots que tu écris
    le soleil des choses
    qu'en Toi, à chaque instant, je dépose et ravive
    aussi doucement que l'ondulation de l'eau.
    Qu'il en soit toujours ainsi,

    au nom de la Vie.

    Géraldine Andrée