• Tu écris

    Tu écris pour comprendre le sens profond de ta vie, saisir ta quête existentielle.

    Tu écris pour découvrir ta véritable dimension, celle de ton âme : ton essence divine.

    Derrière ce que tu aimes, derrière tes goûts et tes passions, il est ta mission de Vie.

    Tu aimes les longues ombres bleues des après-midi d’été, le ruissellement du chant

    des oiseaux dans les jardins, l’eau fidèle du silence.

    Tu peux retourner à chacun de ces instants quand tu te sens exilée. Tous ces souvenirs sont les régions de ton pays premier.

    Tu aimes aussi les bougies au cœur de l’hiver et leur halo rond comme le monde, le reflet de la lampe dans l’eau du verre : autres régions du pays chaud de ton âme. Tu peux y retourner quand tu as froid.

    Ta mission de Vie est simple, en vérité : laisser Dieu te dicter les mots par-dessus ton épaule.

    Ta mission de Vie n’est pas lointaine : inutile de traverser plusieurs fuseaux horaires. Le quotidien offre à ton âme l’occasion d’évoluer.

    C’est aujourd'hui que ton travail commence :

    À partir de cette corbeille de pain, du lait dans la tasse, du soleil qui colore la colline, de l’eau fraîche qui coule sur tes mains et y laisse son chemin tremblant.

    Il te suffit de regarder et d’écrire.

    Nul besoin de savoir, seulement de voir.

    L’écriture quotidienne te donne rendez-vous avec Dieu partout, à chaque instant :

    par exemple, quand tu vois cette fourmi transporter sa brindille, l’herbe frémir sous le sifflement, le chat poser son empreinte sur la terre du potager, la pluie étoiler ta peau comme l’arrosoir arrose les roses.

    Regarde ; écris.

    Géraldine Andrée

  • Un jour, je me suis réveillée

    foi, espoir, universalite, commencement

    Un jour, je me suis réveillée en me disant, comme tous les jours, que j'étais seule et qu'il ne se passerait jamais rien.
    Déjà lasse, je me suis levée et j'ai marché, les cheveux dans les yeux, jusqu'à la table inondée de soleil.
    Une main que je ne voyais pas versait dans ma tasse de lait - sans la faire déborder -de l'eau rose en abondance.
    Il y avait aussi, au coeur du pain coupé la veille, quelques gouttes de miel déposées par la lumière.

    C'est alors que j'ai reconnu Ta Voix, enfin proche de moi, qui me murmurait dans un parfait silence :

    Assieds-toi !
    Je t'ai préparé l'aurore
    que tu attendais depuis longtemps !

    Géraldine Andrée
    Lettre à Dieu 

  • Pendant que Dieu

     

    11406186_886436098085376_5341801350738303666_o.jpg

    Pendant que Dieu
    résout ton problème,
    lis un poème.

    Pendant que Dieu
    traite de toute chose,
    change l'eau de tes roses.

    Pendant que Dieu
    trace pour toi un autre chemin,
    respire leur parfum.

    En attendant que Dieu
    t'annonce ton plan de Vie,
    considère que Demain

    est Aujourd'hui.

    Géraldine Andrée